Festival de guitare : la « Noche Latina »

Après l’émotion de la veille, la soirée de ce vendredi nous a offert en première partie le jeu de deux grands maîtres de la guitare traditionnelle de l’Equateur, le Duo Merino Saltos, une guitare et un requinto, deux frères qui jouent ensemble depuis toujours et ont enchanté ce soir le public par la symbiose de leur coordination et musicalité. Forts de l’émotion de la veille, ils invitaient en final Sebastian Cordero à les rejoindre pour interpréter ensemble un classique du répertoire équatorien, la « huevera »
En deuxième partie, le Trio Abilus s’appropriait d’emblée la scène par le jeu des regards et les complicités gestuelles, les vibrations des cordes de la harpe (Eva Fogelgesang), de la guitare (Xavier Suarez) et la voix de Elodie Suarez. Le public est demeuré captivé durant une heure, par une éblouissante démonstration de précision rythmique, de richesse sonore, et l’authenticité rendue d’une musique populaire et raffinée de Quito des années 1920.

Une surprenante soirée qui offrait à un public conquis la découverte de la musique équatorienne.