25 ème

Festival de guitare : très bonne cuvée 2017

On se retrouve l'année prochaine, a eu le plaisir de dire tout sourire Cristobal Pazmino, samedi, le dernier soir du festival international de guitare édition 2017.

Anne Soret, la présidente de l'association organisatrice « Guitares au gré du Loir », s'est montrée ravie elle aussi, à l'issue de cette semaine rythmée au son des cordes venues de plusieurs pays du monde, notamment d'Amérique du Sud. Citons les prestigieuses prestations de Yamandu Costa, le Brésilien virtuose de la guitare à sept cordes. Un enchantement ! Ou encore le groupe Recoveco du Venezuela et de Colombie présents sur scène vendredi…

Vingt ans extraordinaires

Ouvert à Villiers avec le trio français « Jour de fête », le festival s'est refermé ce samedi au Minotaure avec en première partie Wally, guitariste français mêlant musique et humour, suivi pour terminer par le trio Stochelo Rosenberg, du jazz manouche pur jus Django Reinhardt, une authentique et exceptionnelle présence musicale sur scène.
Pour la vingtième édition, il était bon de rappeler le passage lors des années antérieures de « pointures » telles que Tommy Emmanuel (Australie) en 2013, Raphaël Fays (France) en 2002 et en 2014, le Duo Friend'Fellow en 2010, et tellement d'autres, de plus d'une vingtaine de pays différents, de la France à l'Argentine, de Madagascar à Montréal, en passant par l'Espagne, le Portugal, le Chili, la Turquie, la Corse, la Sardaigne, la Hongrie, l'Afghanistan. Sans oublier l'Équateur, pays d'origine du directeur artistique Cristobal Pazmino. « Que de moments passés dans des ambiances extraordinaires, sur scène comme en off, dans les loges entre musiciens, avec le public après les concerts, au restaurant, et parfois dans les rues même de Vendôme. Les Vendômois en redemandent. Le Festival de guitare de Vendôme est devenu progressivement un lieu référence pour tous ces musiciens de renommée qui ne dédaignent pas de revenir ici dès que possible ».
Avec cette très bonne « cuvée » 2017, qualitativement et quantitativement, le Festival de guitare de Vendôme souffle ses vingt bougies, heureux, prêt à continuer l'aventure, ouvert aux quatre vents du monde pour faire découvrir au public de la région (et de la France entière) les trésors cachés des lointaines contrées, les pépites musicales qui ne demandent qu'à traverser les océans et les mers, pour venir s'installer quelques heures ici et partager leur bonheur de jouer..

Claude Defresne - Nouvelle République - 10 juillet 2017

Newsletter du festival

Important : aucune des données que vous nous fournissez ne sera communiquée à des tiers à des fins commerciales et/ou publicitaires

© 2022 Guitares au Gré du Loir - Mentions légales